Communiqués

Les intoxications au monoxyde de carbone : comment les éviter ?

 
 

A l'approche de l'hiver, lorsque les températures baissent, les risques d’intoxications au monoxyde de carbone augmentent. Le monoxyde de carbone est un gaz toxique, invisible et inodore. Il touche chaque année plus d’un millier de foyers. Environ 3 000 personnes sont intoxiquées par an.

La préfecture des Alpes-Maritimes appelle chacune et chacun à la plus grande vigilance quant à l'utilisation de tous les appareils à combustion (chaudière, chauffage d’appoint, poêle, groupe électrogène, cheminée, etc.….)

Pour éviter les intoxications, des gestes simples existent :

  • avant l’hiver, faites vérifier vos installations de chauffage et vos conduits de fumée par un professionnel qualifié,
  • veillez toute l’année à une bonne aération et ventilation du logement tout particulièrement pendant la période de chauffage : aérez au moins 10 minutes par jour et veillez à ne pas boucher les aérations de votre logement,
  •  n’utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage : brasero, barbecue, cuisinière, etc.
  •  ne faites jamais fonctionner les chauffages d’appoint en continu : ils sont conçus pour une utilisation brève et par intermittence uniquement.
  • si vous devez installer des groupes électrogènes, placez-les impérativement à l’extérieur des bâtiments.

Certains symptômes sont annonciateurs d’une intoxication au monoxyde de carbone : maux de têtes, nausées et vomissements. Bien identifiés, ils permettent de réagir rapidement et d’éviter le pire. En cas d'intoxication aiguë, la prise en charge doit être rapide et peut justifier une hospitalisation spécialisée.

En cas de soupçon d'intoxication, il est recommandé d'aérer immédiatement les locaux, d'arrêter si possible les appareils à combustion, d'évacuer les locaux et d'appeler les secours en composant le 15 (samu), le 18 (pompiers), le 114 (personnes sourdes et malentendantes), le 112 (n° d’urgence européen). 

Pour plus d’informations, retrouvez l’ensemble des conseils sur :

- http://inpes.santepubliquefrance.fr/

- http://solidarites-sante.gouv.fr/