Communiqués

Texas Instruments France : bilan final de la revitalisation

 

24 mois après la fermeture du centre Texas Instruments de Villeneuve-Loubet,  la convention conclue avec l’État pour revitaliser le territoire dépasse les objectifs fixés de 517 créations d’emplois 
 Le comité de suivi stratégique final de mise en œuvre de la convention de  revitalisation de l’entreprise Texas Instruments France s'est réuni ce jeudi 24 septembre 2015, sous la présidence de M. Philippe Castanet, Sous-Préfet de Grasse, représentant le Préfet des Alpes-Maritimes, et en présence notamment de M. Marc Daunis, Sénateur-Maire de Valbonne Sophia Antipolis, de Mme Marie Benassayag, adjointe au maire de Villeneuve-Loubet, vice-présidente du Conseil départemental, des représentants des collectivités concernées (communes,  conseil Régional..), des chambres consulaires, organisations syndicales et professionnelles.

Après la fermeture en 2013 du site historique azuréen de Texas-instruments à Villeneuve-Loubet, la convention de revitalisation conclue le 21 juin 2013 entre l’entreprise et l’État - en application du code du Travail - prévoyait en effet de soutenir en 2 ans la création d'activités économiques permettant d'employer au moins autant de personnes (517) que dans l'entreprise TI avant sa cessation d'activité.

Le comité a examiné le bilan final de la revitalisation :

- 545 emplois soutenus financièrement dont 525 sont déjà effectivement crées, aux trois quart dans les Alpes-maritimes, ce qui est une bonne chose pour le maintien des compétences sur notre territoire ;

- pour une dépense globale de 4 millions d'euros dont 3 apportés par TI (obligation financière de revitalisation pour l’entreprise) ;

- au sein de 134 entreprises et organismes, dont 80 start up ( 57 % implantées sur le territoire de la CASA, 38% sur celui de la métropole NCA).

Quant au site industriel de TI lui-même, il a été acquis par Amadeus France qui y a installé 1400 collaborateurs cet été.

Le comité de suivi stratégique a validé le bilan de la revitalisation; le dispositif sera donc clôturé.
 M. Daunis a souligné la forte capacité de résilience du territoire sophipolitain dans un contexte économique difficile mais aussi porté l'attention sur les quelques salariés de TI non encore reclassés.  A l'instar de Marie Benassayag, il a tenu à rendre hommage à la mobilisation positive des salariés de TI eux-mêmes qui ont su s’organiser dès le lendemain de l’annonce du plan de licenciements. 

 L'ensemble des membres du comité s'est par ailleurs félicité de ses résultats, qui sont aussi le fruit de la mise en oeuvre d'une convention de revitalisation par certains aspects innovante (ex. : fongibilité complète des budgets alloués aux actions).

 L'entreprise a tenu a remercié les membres du comité pour la mobilisation convergente de l’ensemble des acteurs économiques et politiques du territoire, au-delà des sensibilités et des intérêts particuliers.

 Pour conclure, M. Castanet a invité les dirigeants de Texas Instruments à considérer à nouveau les performances des Alpes-Maritimes et à ne pas hésiter à envisager d'y installer dans l'avenir de nouvelles activités.